Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 18:23

…mais j'aurais pu écrire "Saint-Valéry en (Lambrus)Caux. Vous saurez pourquoi en poursuivant cette lecture.

 

 Et oui, après les efforts solitaires et chacun de son côté de Christine et moi-même du côté de l'Andalousie, nous avons décidé de limiter les frais et d'opter pour une destination moins lointaine mais qui fait ô combien rêver les parisiens et les normands au sortir d'un hiver humide et froid (même si pas tant que ça en fait) ; j'ai nommé Saint-Valéry en Caux et sa Côte d'Albâtre.

 

Et c'est donc le Duo de la Côte d'Albâtre justement qui nous tend les bras et les dossards, pour une escapade dominicale et matinale (enfin bref, du dimanche matin, donc…), le 8 mai pour être précis. Ca tombe bien, c'est une course club, donc nickel pour réduire encore plus les frais. Merci le RCS76 !

 

Alors que personnellement je me remets de mes excès post-marathon de Séville, de mes erreurs de jeunesse (Si, si…) à enchainer les efforts longs et rapides (baskets au pied, je préfère préciser) alors que la sagesse aurait voulu que je lève le pied et récupère tranquillou de la grosse course pendant quelques semaines, et que ma tendinite de l'insertion du moyen fessier se résorbe peu à peu, Christine et moi arrivons en pleine forme sur place pour rejoindre la petite centaine de coureurs, à laquelle s'ajouteront une petite trentaine de marcheurs, et non des moindres puisque nous y retrouverons Michel BERNIERE, qui fera une boucle de 9km quand les coureurs auront l'honneur et l'avantage de faire 2600 m de plus, et avec surtout du dénivelé dans l'histoire.

 

 Pour agrémenter cette course à deux, nous avons décidé de présenter aux Cauchoix une tenue Club pas très officielle. Je recycle ma tenue de Séville (après l'avoir lavée depuis, quand même, histoire d'éviter des effluves qui concurrenceraient le vent du large à marée basse), et Christine met en valeur sa ligne de sylphide dans une robe de Flamenco. Et hop, le jeu de mot du titre devient une évidence !

Bon, les copains seront par la suite unanimes, Christine est superbe mais il y a une chose qui ne va pas, ce sont les chaussures. Ca fait un peu miss Hobbit 2016 mais on ne va quand même pas tenter l'aventure d'une course en escarpins…

 

J'écrivais plus haut "en pleine forme", c'est vite dit en fait, car comme pour certains (beaucoup ?), sportifs du WE ne rime pas forcément avec privations et ascèse ; la veille au soir a été dédiée au premier barbecue de l'année, et ce n'est pas parce que nos invités du moment étaient adeptes du jus de fruit et du Coca Zéro qu'il fallait suivre leur (mauvais) exemple. Et donc, pour supporter la chaleur étouffante du moment (souvenez-vous, c'était pourtant il y a pas si longtemps. Un mois, un an, une éternité… Alors que depuis nous avons retrouvé l'hiver indien…), nous avons glissé sur la pente savonneuse du bon vivre, et abusé un peu d'un célèbre vin pétillant rosé italien. Les connaisseurs auront reconnu le Lambrusco (Nous y voilà ! Jeu de mot à pas cher numéro 2…), qui offre l'avantage de rafraichir rapidement quand on a soif, mais le revers de la médaille est que si on sait apprécier et consommer avec pas tant de modération que ça, le réveil du lendemain peut être moins nirvanesque.

 

 Et ce fut le cas pour Christine, qui découvre peu à peu les subtilités de la préparation d'avant-course et de son apport indéniable sur les performances une fois le départ donné. Dès les premiers kilomètres, comme disait le regretté Coluche, "quand elle a la tête rentrée dans les épaules comme ça c'est qu'elle est pas contente". Ajoutez une pincée de propension à râler après (rayez les mentions inutiles) :

-       la chaleur

-       le soleil

-       les montées

-       les descentes

-       le vent

-       l'absence de vent et de fraicheur

-       les concurrents qui eux n'ont pas dû tomber dans le piège du vin italien

et des coups d'œil frénétiques à la montre qui annonçait avec insolence une vitesse de course indigne d'une sociétaire du RCS76, il fallait que je prenne des mesures !

Pour commencer, on confisque la montre, comme Christine devait confisquer leur Tamagotchi ou Pokemon Balls à ses petiots de grande section. Juste retour des choses ! J

Et comme tout ça ne suffisait pas, j'ai béni les dieux espagnols du choix du costume de Christine, et l'usage percutant mais motivant que l'on pouvait faire de l'éventail en plastoc nacré. Un coup sur la tête tous les 200 mètres (pas plus, sinon l'ustensile ne tiendra pas jusqu'à l'arrivée) fait taire l'insolente et ça repart.

 Pas assez hélas pour négocier sans douleur la grosse descente à 3km de l'arrivée, suivie d'une non moins grosse grimpette 500m plus loin. La marche était un peu trop haute pour espérer résister au retour de concurrents plus sobres et pas handicapés par une robe à volants.

Le sprint final autour des trois-quarts de stade (épreuve après laquelle on a tous au moins une fois pesté en fin de course) n'en a pas moins été admirable, nous avons résisté au pressing d'un duo sur nos talons et assuré notre rang.

 

Mais la remise des récompenses sera impitoyable, nous avons échoué à la seconde place du classement des "duos mixtes + de 100 ans" (à l'addition des âges, quand même, faut pas pousser !), 20 secondes derrière un couple (de buveurs d'eau sûrement…) qui était juste derrière nous en bas de la dernière côte. Mais 11km600 en 1h03'56"" et 25ème duo sur 53, ça reste honorable.

 

Comme il y a une justice, nous repartirons quand même, eu égard à notre déguisement, avec un lot de consolation. 2 flacons d'huile de massage Weleda, le célèbre liquide vert plus utile que de la crème solaire en Normandie, et à l'odeur suffisamment forte pour dissuader quiconque de siffler le flacon comme un Russe assoiffé le ferait d'une vulgaire eau de toilette. Un bon choix en prévision de la prochaine course. Vous prendrez bien une petite Galopette ?

 

                                                                 Philippe

 

 

Un petit duo à Saint-Valéry en (flamen)Caux ?
Un petit duo à Saint-Valéry en (flamen)Caux ?
Un petit duo à Saint-Valéry en (flamen)Caux ?
Un petit duo à Saint-Valéry en (flamen)Caux ?
Publié par Philippe DAVID - dans L'info du mois

Présentation

  • : Running Club Stéphanais 76
  • : Association loi 1901 . Club de course à pieds ouvert aux adultes hommes et femmes . Entrainements hebdomadaires en forêt du Madrillet . Courses sur routes . Club engagé dans le "Challenge Inter Cross de la Seine" . Groupe pratiquant la marche "rapide".
  • Contact

Trail du Rouvray 2022

Dimanche 20 novembre 2022
Gymnase de l'INSA

Voir le site du trail du Rouvray

 

Rechercher Un Article