Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 21:07

A l’image de la photo de groupe joyeuse et colorée, prise avant le départ du 1er cross de la matinée, dimanche dernier à Caudebec–Les-Elbeuf, les retrouvailles des coureurs du RCS 76 avec ce Challenge 2015-2016 ont été réussies.

Le club a retrouvé sa 1ère place au classement général des clubs, devant ACRFC (- 147 pts) et OAC 76 (- 187 pts). Première position également chez les hommes et les femmes, à égalité avec OAC 76.

Au-delà des brillants et encourageants résultats (voir ci-après) de la matinée, c’est la manière, l’entrain, la cohésion et la solidarité entre les générations qui font énormément plaisir !

Les 48 coureurs du club présents ce 1er novembre (13 femmes et 35 hommes), contents de se retrouver, se sont encouragés réciproquement lors des 2 courses, faisant même gagner à l’un(e) ou l’autre une ou deux places précieuses sur la ligne d’arrivée.

A nous faire regretter peut-être que nous n’ayons pas été encore plus nombreux pour parfaire ce succès prometteur !

Rendez-vous est donné également « aux absents du 1er novembre » pour le 2ème cross à Cléon, le 11 novembre, où « les blessé(e)s » peuvent venir nous encourager.

Podium femmes :

1 – 2 – 3 : Nadine Niel – Françoise – Catherine Douville (VF3),

1 – 2 : Ophélie – Virginie (SF2),

3 : Sarah (SF1)

Podium hommes :

1 – 2 – 3 – 4 : Roger – Jérôme Pesquet – Michel Lecoeur – Gilles (VH3),

1 – 3 : Luc – Dominique Torchy (VH4),

1 : Jérémy Champeval (SH2) – Georges (VH5),

2 : Kévin (SH1) – Franck (VH1),

2 – 3 : Jean Paul – Manu (VH2).

…. sans oublier aussi tous les autres, qui ont contribué à ce 1er succès, y compris Mehdi, qui a marqué son 1er point du Challenge avec courage !

                                                                       

                                                                                       Jérome

Retrouvailles réussies lors du 1er cross du challenge...
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 08:05
Sur les "12 coups de 10h"
Sur les "12 coups de 10h"

....des trailers en herbe s'entraînent aux sauts d'obstacle en toute convivialité.....

 

                                                                             Pascale

5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 10:54

Un mythe pour certains, un rêve pour d'autres : c'est la phrase que l'on entend le plus lorsque l'on est à Millau et je décide d'y retourner 4 ans après mon premier Millau terminé en 12 H 20 en 2011.

La distance ne m'est pas inconnue : j'avais réalisé, à Belvès en Dordogne, 12 H 20 en 2009, 12 H 43 en 2010 et 11 H 11 en 2011.

Millau 2015 sera donc mon 5 ème 100 km et le second sur ce parcours.

Ce type de course exige une bonne préparation, les 6 heures de Gravigny fin Avril (65 km), le Marathon de la Liberté (3 h 37 ) en juin et les 6 heures de Montivilliers (56 km) en juillet feront la première partie de mon plan d'entrainement .

A partir de ce moment, plus aucun doute, je serai au départ des 100 km de Millau fin Septembre.

A partir de début Août, les week-ends sont consacrés aux longues sorties de 30-36 km (la plus longue fera 44 km), toujours seul et avec un maximum de côtes pour me préparer physiquement et mentalement.

26 Septembre 2015 :

Il fait beau et frais. Tous les coureurs sont rassemblés en bas du Parc de la Victoire à 9 H 30, où l'entrée sert de point de contrôle et nous partons sur 1 petit km en marchant vers la ligne de départ, accompagnés par la fanfare locale, c'est la tradition depuis 44 ans !

L'attente est longue, mais cette année, je n'ai pas le trac !

Le départ est donné, 1 800 coureurs sur le 100 km et environ 400 sur le marathon s'élancent.

Les premiers kilomètres sont avalés, je dois savoir gérer, l'essentiel est de finir la boucle du marathon sans avoir "forcé".

Les paysages sont magnifiques , nous traversons une partie des Gorges du Tarn et les Causses, les rayons du soleil commencent à taper fort, un léger vent de face rafraichit un peu.

Les coureurs sont peu bavards, concentrés sur leur objectif et je me fais doubler par un marathonien au 15 ème km (Peyrelade) dont la pochette qu'il porte, fait un bruit de billes !

Belle rencontre avec Gilles de Toulouse triathlète , nous parlons et rions beaucoup : nous passons le 25 ème ( 2 h20) , et nous décidons de finir ensemble à Millau (4 h 05).

Je prends le ravitaillement servi à la salle dans laquelle j'ai bien l'intention de revenir dans quelques heures, échange de N° Téléphone avec Gilles, félicitations et encouragements (Gilles reprendra un vélo pour accompagner un coureur sur la 2 ème partie du 100 km).

Tout va bien, je n'appréhende pas ce qui nous attends : un aller-retour à St Affrique avec ses côtes qui font la réputation de Millau.

Je repars seul vers le village de Creissels , la première côte menant sous le Viaduc permettra de connaitre mon état de fraicheur. Je double des coureurs et passe sous le Géant, au 50 ème. Grandiose !

Les mollets et les cuisses commencent à durcir dans la descente, mon allure est bonne, je dois penser et m'obliger à bien m'hydrater avant la redoutable Côte de Tiergues.

A St Rome de Cernon (60 ème), je croise le premier qui est au 80 ème km, "facile''.

Pendant la montée vers Tiergues, je croiserai d'autres coureurs, des encouragements sont échangés, je passe les 2 virages en lacets, je sais que cette 2ème côte est bientôt terminée et je n'ai que couru, jusque là !

Nouveau ravitaillement à Tiergues avant la grande descente vers St Affrique, où je tente de repérer un endroit précis (le bout d'une glissière de sécurité).

Cette portion entre la salle de St Affrique et cet endroit a le plus gros pourcentage, la gestion de l'effort sera très important pour le retour.

C'est à la salle de St Affrique (71 ème km en 7 h 12) que je décide de faire la première vraie pause : ces quelques 10 minutes me permettront de me relaxer et de faire le point : je n'ai pas de douleurs particulières, la digestion des ravitaillements se fait bien et je ne suis pas inquiet même si les muscles sont déjà bien contractés.

Mon nouvel objectif est le retour à Tiergues, ça monte fort comme prévu! J'ai passé la glissière, je cours toujours seul mais cela ne me gêne pas. Je marche volontairement et par intervalles de 1 à 2 mn pour finir la côte, une dizaine de km en descente suit et j'espère bien faire cette portion en courant.

Une douleur à la hanche se réveille dès le début de la descente, il me reste une vingtaine de km à parcourir, je croise Gilles et son coureur.

J'avance toujours, j'attends avec impatience le début de la montée du Viaduc : c'est la dernière difficulté du jour et je souffrirai peut-être un peu moins dans la montée.

Au 90 ème km, je suis en bas de la côte et la nuit est tombée.

L'ascension vers le Viaduc est difficile, j'alterne avec un peu de marche d'une minute maxi, la montée est interminable mais le spectacle est une nouvelle fois grandiose au sommet : la vue de la lune immense entre les piliers du Viaduc sera extraordinaire et me redonnera un nouvel élan!

Il reste 7 km et malgré la douleur, je décide de faire la descente la plus rapide possible.

A ce moment, plus rien ne m'arrêtera, même pas ce trottoir au 97 ème, qui mal enjambé, a bien failli m'envoyer dans le décor !

Je reprends mes esprits, Millau et l'arrivée sont tout proches, je profite et savoure les encouragements des spectateurs. La traversée du Parc de la Victoire est splendide, j'arrive enfin dans la salle. Petit coup d'oeil au chrono accroché au mur et à ma grande surprise, je termine en 10 H 54 mn et 27 s. Je n'avais plus la notion du temps depuis un bon moment, la batterie de ma montre n'ayant pas tenue la distance.

Le bilan est plus que satisfaisant puisque j'avais prévu entre 11 h 30 et 12 h 00 dans le meilleur des cas et je me classe 194 ème sur 1 413 arrivants.

La gestion de la distance a été bonne, en me donnant des objectifs au fur et à mesure des km, la connaissance du parcours a été aussi un avantage.

La préparation et les entrainements durant ces derniers mois ont donc été bénéfiques, ceci me servira pour d'autres aventures !

Pour info, le premier boucle les 100 km en 7 H 26 mn, le dernier en 22 H 34, et il y aura près de 400 abandons.

 

                                           Bruno

 

PS : mon récit peut paraitre un peu long mais je ne pouvais pas raconter ma course sans suggérer la préparation, les sentiments éprouvés, les rencontres, les anecdotes, qui donnent à cette épreuve particulière tant de joie, de bonheurs et de souvenirs.

Je regrette aussi de ne pouvoir donner plus de détails sur l'histoire de cette course, il y en a tant sur 44 ans !

Je suis fier d'avoir terminé et d' avoir représenté le RCS 76 : j'espère vous avoir donner l'envie, à travers mon récit, de participer à cette course mythique et de vous aligner, un jour, au départ des 100 km de Millau.

 

                                                                

Bruno nous dévoile son 2ème 100 km de Millau
Bruno nous dévoile son 2ème 100 km de Millau
Bruno nous dévoile son 2ème 100 km de Millau
Bruno nous dévoile son 2ème 100 km de Millau
Bruno nous dévoile son 2ème 100 km de Millau
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 12:15

Infos de rentrée

***

Pour cette rentrée sportive, huit des nôtres se sont alignés à Montigny sur le 7.5 et le 15 km, et déjà des podiums :

Sur le 7.5 km,

  • Frank Heintz , 2 ème au skratch fait 1er V1
  • Roger Hautot probablement remis des ses pépins physiques, assure la 1ère place en V3
  • René Heintz classé en V1 est en réalité 2ème V4. Espèrons que depuis, cette injustice i a été réparée.

Sur le 15 km,

  • Stéphane Fouchard et Luc Mabit font 1er respectivement en V3 et V4
  • Emmanuel Laiheugue termine 2ème V2

 

Notons les belles places de Kevin Chariot  (21) et d'Axel Galindo (98) 

Première sortie et premiers podiums à Montigny
Première sortie et premiers podiums à Montigny
Première sortie et premiers podiums à Montigny
Première sortie et premiers podiums à Montigny
Première sortie et premiers podiums à Montigny
Première sortie et premiers podiums à Montigny
Première sortie et premiers podiums à Montigny
Première sortie et premiers podiums à Montigny
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 18:48

On y dansera aussi peut-être un jour comme sur le Pont d'Avignon. En attendant, dimanche 12 juillet se déroulait la 1ère édition des 16 km du Pont de Brotonne , renaissance d'une ancienne course, (départ en bas du pont, sur la rive sud de la Seine et arrivée à Yvetot).

Pour vous et pour le blog, voici le récit de cette course.

Réveil matinal à 6 h 15, bien trop tôt pour un dimanche – 7 h 25, passage à Petit Couronne - en route pour Yvetot avec Patricia et Michel Deilhou, Luc Mabit, jusqu'au champ de foire où des navettes nous conduiront ensuite au Pont de Brotonne – arrivée à Yvetot à 8 h 15 - présence de Manu Lailheugue et Sébastien Hanrard - court trajet de 20' en autocar avec une importante délégation de coureurs d'OAC 76 – au village départ, au pied du pont, départ de la course dans plus d'une heure - on y retrouve Stéphane Fouchard, René Heintz et Nico Soufflet - retrait du dossard, un petit café chaud, une boisson énergisante, un court échauffement sur le chemin de halage attenant, un petit pipi dans la nature - départ donné à 10 h - la chaîne TV Normande retransmet la course en direct.

 

Ciel couvert, température fraîche mais idéale pour courir – le profil pentu affiché de la course laisse présager quelques difficultés - peu enclin à cet exercice de la grimpette, je suis particulièrement gâté ce matin avec ces 16 km, où les plats et les descentes sont rares (au 3ème, 12ème et 14ème km) - le peloton des 230 coureurs s'étire naturellement tout au long de l'ascension progressive du Pont de Brotonne – Stéphane, Nico, Sébastien, Manu et Luc prennent rapidement le large.

 

Le parcours, c'est la partie descendante du semi d'Yvetot des Foulées Cauchoises (ex TPC), prise dans l'autre sens – c'est surtout la côte de Touffreville-la-Corbeline, du 5ème au 11ème km (!), où René fatigué renoncera à poursuivre l'aventure et aussi la dernière côte d'un km et demi, un peu avant l'arrivée en faux plat à Yvetot.

 

Parti prudemment, j'achève les 16,14 km de la course à une moyenne « pépère » de 11,25 km/heure, très loin du 1er, courant lui à un peu moins de 16km/h - loin aussi derrière Nico, infatigable après ses 26 km du w.e dernier au pays du piment rouge (Espelette/Pays Basque), sa semaine de boulot (?) et ses 2 entraînements hebdomadaires – loin de Manu qui a titillé jusqu'au bout Nico avec Sébastien, de Stéphane et de Luc enfin, qui me met près de 8'dans la vue en 16 km - mais malgré tout devant Michel, maintenu à distance raisonnable !

Récompenses aux 3 premiers H/F au scratch et au 1er par catégorie – petites coupes – présence de Miss Pays de Caux que Luc (1er VH4) ne réussira pas à embrasser, ni même à approcher – 2 podium pour nos couleurs (Stéphane 1er VH3 et Luc) contre 1 seul pour OAC 76 (Patricia Pennec 1ère VF2) – présence également sur le podium du sénateur de Seine Maritime, ex maire d'Oissel - la célèbre et mystérieuse réserve parlementaire aurait été sollicitée pour l'organisation de l'épreuve ! & ?

13 h 15 : retour à la maison. Les premières gouttes de pluie peuvent commencer à tomber.

Dans le Courrier Cauchois donné à tous les coureurs, Thierry Soudais compare sa course à « Paris– Versailles » ! Si pour le symbole ou la renommée, le Pont de Brotonne pourrait faire l'affaire, le champ de foire, entouré d'immeubles, ne rivalise pas du tout avec le château de Versailles !

Cependant, cette course intéressante par son profil mérite que nous soyons plus nombreux l'année prochaine à y participer.

Le classement des coureurs du RCS 76 :

  • 29ème - Nicolas Soufflet - 1 h 11' 20
  • 33ème – Manu Lailheugue - 1 h 11' 52 – 4ème VH2
  • 47ème – Sébastien Hanrard - 1 h 14' 28
  • 58ème – Stéphane Fouchard - 1 h 15' 59 – 1er VH3
  • 70ème – Luc Mabit - 1 h 16' 49 – 1er VH4
  • 126ème – Jérôme Pesquet - 1 h 24' 36 – 5ème VH3
  • 136ème – Michel Deilhou - 1 h 26' 05
  • 171ème – Patricia Deilhou - 1 h 31' 42 – 5ème VF2

 

                                                                                          Jérôme

Stéphane Fouchard à la fin de l'ascension du pont, après le départ de la course

Stéphane Fouchard à la fin de l'ascension du pont, après le départ de la course

Sébastien Hanrard et Nicolas Soufflet à sa pousuite

Sébastien Hanrard et Nicolas Soufflet à sa pousuite

Luc Mabit un peu plus loin

Luc Mabit un peu plus loin

moi encore plus loin et derrière moi, en short orange fluo (!)... Michel Deilhou

moi encore plus loin et derrière moi, en short orange fluo (!)... Michel Deilhou

Michel Deilhou

Michel Deilhou

René Heintz

René Heintz

Nico a fait le trou....

Nico a fait le trou....

Emmanuel ou Manu Laiheugue, pas très loin à sa pousuite.

Emmanuel ou Manu Laiheugue, pas très loin à sa pousuite.

Sébastien Hanrard .....facile !

Sébastien Hanrard .....facile !

Stéphane Fouchard .... appliqué !

Stéphane Fouchard .... appliqué !

Le 2ème Michel tentant de revenir sur le 1er (=moi)
Le 2ème Michel tentant de revenir sur le 1er (=moi)

Le 2ème Michel tentant de revenir sur le 1er (=moi)

et enfin Patricia Deilhou, la seule femme du club présente sur l'épreuve.

et enfin Patricia Deilhou, la seule femme du club présente sur l'épreuve.

11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 17:54

J'avais dit l'année dernière "qui m'aime me suive!!"...

Et bien y'en a pas beaucoup qui m'apprécie au RCS76 !!!....

Trêve de plaisanterie, c'est encore seul que je me suis frotté aux coureurs Basques sur leur crêtes mythiques d'Espelette!!

Canicule ou pas j'avais décidé de maintenir mon voyage annuel dans cette belle région que j'adore.

Que dire sur cette 40ème édition sinon qu'elle va rester longtemps dans ma mémoire. Une organisation toujours au top et toujours à l'écoute, des bénévoles dévoués...

Vu le timing serré, heureusement que mes collègues de la SNCF m'ont fait des trains à l'heure!! Après une nuit en compagnie d'un papy et ses 2 petites gamines bien "vivantes" dans mon compartiment, mon bus m'attendait pour notre montée sur Espelette.

Le soleil était de la partie et la chaleur pas encore trop lourde.

Retrait du dossard et du maillot collector puis petite promenade dans le bourg si typique en dégustant un sandwich de rêve: jambon de Bayonne et fromage de brebis.

Il est enfin l'heure de se changer et de rechercher un peu d'ombre...

Le village se remplit à l'approche des courses, les femmes commencent à danser un peu partout sur le rythme des chants Basques en guise d'échauffement...

13h15... La ligne de départ du 26kms avec ses 1600 participants... La chaleur est de la partie et je ne suis plus sûr que mon choix de courir sans eau soit le bon (12 ravitaillements sur le 26 sont prévus...). Trop tard!!...

À 1' du départ nous avons tous l'œil rivé sur ce fameux col du Mondarain qui s'élève au loin et qui paraît toujours aussi hostile...

On sent la tension monter... En voyant les regards autour de moi, je comprend que beaucoup partent avec peu de certitudes... Ai je fait le bon choix de chaussures? Bon allez j'arrête de me prendre la tête et j'ai une dernière pensée positive pour Ophélie et Jérémy qui devaient être à mes côtés.

Je me dois de leur faire honneur car ils étaient prêts à me faire confiance... Et dire que c'est à cause de la météo de France2 qui ne sont pas là!!! Dommage car je m'étais fait à leur présence.

C'est parti... Entre ceux qui partent comme si s'était un 100m et ceux qui partent comme s'ils faisaient leur courses au centre ville, pas facile les 3 premiers Kms...

Après les choses se compliquent... Le Mondarain égal à lui même, des montées dures et fantastiques, des descentes idem, de supers paysages, la chaleur, le soleil, de la musique et des chants Basques...

Une gestion de ma course dont je suis fier car dans les 6 derniers Kms, j'en ai "ramassé" plus d'un!!...

2h51'11" plus tard (- 44' par rapport à 2014)... 192ème sur 1300 classés (300 abandons)... Le bonheur d'en avoir fini.

La fête ne fait que commencer et elle va se poursuivre sous les chapiteaux avec les 4000 convives prêts à chanter, boire, manger de l'achoa...

Alors oui j'y retournerai l'année prochaine et oui j'ai envie de partager cela...

Si vous voulez vous mesurer aux Basques, contactez moi!!! valosleni@gmail.com.

Cela ne vous engage pas, juste pour qu'on en discute.

J'ai bien l'intention de faire découvrir cette belle course à notre duo d'élite en 2016 (Ophelie et Jérémy...) mais je leur coupe la télévision la semaine d'avant!!...

Regardez la vidéo pour vous en imprégner: http://youtu.be/ju0aDnovoTA

J'ai envie de terminer par... "Qui m'aime me suive en 2016!!..".

Et j'espère que d'ici là, je me serai fait des amis!!!

                                                                                       Nico

 

 

 

Qui m'aime me suive!...à la course des crêtes !
Qui m'aime me suive!...à la course des crêtes !
Qui m'aime me suive!...à la course des crêtes !
Qui m'aime me suive!...à la course des crêtes !
Qui m'aime me suive!...à la course des crêtes !
Qui m'aime me suive!...à la course des crêtes !
Qui m'aime me suive!...à la course des crêtes !
Qui m'aime me suive!...à la course des crêtes !
Qui m'aime me suive!...à la course des crêtes !
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 16:01

9H15, on ne se bouscule pas aux inscriptions. Les officiels seront bientôt plus nombreux que les coureurs , mais rien n'entame notre bonne humeur. Nelly et Nadine venues en accompagnatrices décident de s'engager sur l'épreuve marche, Alain se sentira ainsi moins isolé. Jérôme, qui a festoyé la veille, décide lui aussi de s'aligner .

Nicolas venu aider, est sollicité par tous pour entrer en piste, malheureusement il n'a pas son équipement ! Que cela ne tienne, l'un chausse la même taille que lui et lui prête ses trainnings, un second lui trouve un maillot et un autre un short. C'est ainsi qu'il va courir la première demi-heure sur piste de sa vie de sportif. Il ne devrait pas l'oublier. 

                                                                                           

 Michel

Résultats :

½ heure course

  

½ heure marche

 Nicolas SOUFFLET

 7204

 Alain DEJEAN

 4548

 Stéphane FOUCHARD

 6928

 Nadine DELAPIERRE

 3404

 Bruno LHUILLIER

 6821

 Nelly FOUCHARD

 3342

 Laurent DESANGLOIS

 6636

 Jacques TESTART

 3160

 Jérôme PESQUET

 6397

 

 

 Olivier MARTIN

 6115

 

 

 Guy CHERI

 5989

 

 

 Françoise CHEVALIER

 5458

 

 

 Jean luc DELAPIERRE

 5096

 

 

Le mot de Françoise

" Salut à tous,

Ce dimanche, nous avons participé à la "1/2 heure sur piste" sous un ciel bleu et un soleil éclatant. Une épreuve super sympa dans une ambiance conviviale, très bien organisée sous la direction de Michel Castelot et Jérôme Pesquet.

Cette épreuve ne mérite pas si peu de participants (13 coureurs et marcheurs et 5 personnes au comptage). Je ne comprends pas que chaque coureur ne bloque pas cette date en début de saison de façon à pouvoir tous se retrouver pour cette épreuve qui est pratiquement la seule où tous les gens du club peuvent se retrouver. La 1/2 heure sur piste permet de se dépasser autant physiquement que mentalement. Un exemple à suivre, celui de Nicolas Soufflet qui avait certainement, vu ses capacités d'autres possibilités de courses, et qui est venu pour le comptage ayant appris qu'il manquerait du monde. Il a d ailleurs pu courir et finir premier, content d'avoir pu participer à cette belle épreuve.

Il semble me souvenir qu'a la dernière assemblée générale, certains avaient déclaré que les coureurs du club ne venaient pas aux entraînements du dimanche matin, je leur pose la question ou étiez vous dimanche ? la 1/2 heure est organisée par votre club !!!!!!!!!

 

Amicalement

                                                        Françoise "

La demi-heure sur piste : on est loin du compte !
La demi-heure sur piste : on est loin du compte !
La demi-heure sur piste : on est loin du compte !
La demi-heure sur piste : on est loin du compte !
La demi-heure sur piste : on est loin du compte !
La demi-heure sur piste : on est loin du compte !
La demi-heure sur piste : on est loin du compte !
La demi-heure sur piste : on est loin du compte !
La demi-heure sur piste : on est loin du compte !
La demi-heure sur piste : on est loin du compte !
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 15:54

La 1/2 heure sur piste du club, c'est ce dimanche au stade Marcel Billard à Oissel..

Cette épreuve est organisée par le club pour les coureurs du club.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, l'essayer c'est l'adopter. Alors laissez vous tenter et venez tester vos performances sur une demie heure de piste, soit 10 a 20 tours et plus selon votre allure. La distance accomplie sera et restera pour vous une référence pour les années suivantes.

Cette épreuve remonte à la création du club (1967) et bon an mal an, elle a traversé le temps sans faillir. Si en 2011 on dénombrait encore 23 participants, les années suivantes furent moins fructueuses alors que les effectifs n'ont pas cessé d'augmenter. Mystère !

Quoiqu'il en soit, l'équipe organisatrice sera là pour vous accueillir, comptabilser et enregister votre performance.

 

Alors, à dimanche, on compte sur vous ....

(inscriptions sur place à 9h15)

 

 

Ci dessous photos départs de la 1/2 heure de 2011 au stade Marcel Billard et de celle de 1978 au stade Jean Mermoz

La 1/2 heure sur piste du club, c'est dimanche matin...
La 1/2 heure sur piste du club, c'est dimanche matin...
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 15:49

Les 1ères Foulées Cauchoises ont succédé aux 30 éditions du Tour du Pays de Caux. Quatre étapes pour 60 kilomètres étaient au menu.

Le jeudi matin de l’Ascension, le circuit raccourci d’ALLOUVILLE BELLEFOSSE, a permis de se mettre en jambe sur 14,4km. Emmanuel plaçait l’équipe du RCS en bonne position.

Après que la pluie ait bien lavé le PAYS de CAUX, nous nous sommes retrouvés au TRAIT. L’ascension des côtes et le retour sur les berges de la SEINE, face au vent, ont été difficiles pour Jean-Paul, le néo marathonien en dessous des 3 heures. A l’arrivée Catherine a dû reprendre des couleurs avant d’aller chercher sa coupe de 1ère V3 sur l’étape du jour. Luc représentait l’équipe.

Michel et Jean-Pierre étaient présents à titre individuel.

Vendredi soir, la traditionnelle étape de CAUDEBEC en CAUX, a fait craquer en partie Jérôme et Patricia. En effet, le mollet droit de notre président, présent pour l’équipe, et la cuisse gauche de Patricia, n’ont pas apprécié la distance de 13,3km. Avec l’expérience et la volonté qui les caractérisent, nos champions ont tout de même franchi dignement la ligne d’arrivée.

Le samedi après-midi, en boitant, la cuisse bandée, Patricia s’acheminait sur la ligne de départ, pendant que je me renseignai auprès des organisateurs de ce qu’ils proposeraient pour la ramener si elle n’allait pas au bout de ce semi-marathon redouté de tous. Nous nous sommes inscrits avec les candidats du départ anticipé de 20 minutes.

Avec les encouragements de Nicolas, Bruno pour l’équipe et Emmanuel en participant du jour, qui nous ont doublé, finalement, nul besoin, d’organisateurs ou de voiture, notre championne, avec sa foulée rasante et régulière a réalisé 2h07’45’’ et repris sa 3ème place de V2F.

Nicolas termine ces foulées cauchoises à une très honorable 37ème place.

En conclusion, nous souhaitons longue vie aux foulées cauchoises, et nous vous invitons à renforcer la présence du RCS sur cette belle et conviviale épreuve lors de la deuxième édition en 2016.

                                                            Michel DEILHOU

 

Ci dessous accès aux résultats

Allouville Bellefosse
Allouville Bellefosse
Allouville Bellefosse
Allouville Bellefosse

Allouville Bellefosse

Le Trait
Le Trait
Le Trait
Le Trait
Le Trait
Le Trait
Le Trait

Le Trait

Caudebec en Caux
Caudebec en Caux
Caudebec en Caux
Caudebec en Caux

Caudebec en Caux

Yvetot
Yvetot
Yvetot
Yvetot

Yvetot

15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 17:59

C’est sûr que c’est moins sexy qu’une victoire sur un autre marathon qui se déroulait le même jour avec 50.000 inscrits…

Et puis ce n’est pas une victoire en individuel, mais c’est quand même une grande fierté d’avoir pu gagner le marathon de Cheverny en Duo Mixte (23.2km + 19km) en 2h47’19’’ !!!

Et puis finalement, on était peut-être mieux dans le Loir et Cher, car je ne suis pas sûr qu’avec ce temps, on soit très compétitifs à Paris.

Tout le mérite de notre performance revient à Ophélie à qui j’ai passé le relais en 4ème position à 1’ de la 1ère féminine… Elle a remonté toutes ses concurrentes une à une pour laisser la 2nde à plus de 3 minutes et la 3ème à 8 minutes…

Comme quoi le retour du soleil lui réussit bien !

Je ne sais pas si je vais pouvoir la suivre sur les prochaines compétitions régionales avec le printemps, voire l’été, s’installant…

Mais en tout cas, on a hâte de vous y recroiser pour échanger plein de bons moments ensemble.

Jérémy.

12 Avril 2015 : Victoire du RCS76 au marathon de …….Cheverny
12 Avril 2015 : Victoire du RCS76 au marathon de …….Cheverny

Présentation

  • : Running Club Stéphanais 76
  • : Association loi 1901 . Club de course à pieds ouvert aux adultes hommes et femmes . Entrainements hebdomadaires en forêt du Madrillet . Courses sur routes . Club engagé dans le "Challenge Inter Cross de la Seine" . Groupe pratiquant la marche "rapide".
  • Contact

Trail du Rouvray 2022

Dimanche 20 novembre 2022
Gymnase de l'INSA

Voir le site du trail du Rouvray

 

Rechercher Un Article

Photos forêt du Rouvray