Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 20:40
Le RCS 76 chez les ch'tis raconté par Basile , Pascale et Sophie  :
 P9270008

"A l’heure du Départ en car, tout le monde est là, même le soleil a envie d’en découdre dans le Ch’Nord. Une fois les sacs dans la soute à bagages, le chauffeur fait les présentations, et c’est parti pour Raismes près de Valenciennes, le Parc Régional Naturel Scarpe-Escaut nous attend avec ces terrils et ces courses aux noms de pizzas.

Et toi t ‘as pris quoi ? J’ai hésité mais j’ai pris une furtive. Ben nous on a pris la familiale. Et pour moi ce sera une authentique, j’avais peur que la sauvage me reste sur l’estomac avec ces 4 terrils… « prononcé terris comme les Chtis » .

Les discussions vont bon train, ça rit, ça parle, ça a chaud, ça a froid, ça se lève, ça circule, ça grignote, la bonne humeur s’est installée et les kilomètres défilent .

3H30 plus tard, le centre de loisirs d’Amaury nous accueille avec un repas typique du nord sur notre lieu d’hébergement. Après le dîner, les chambrées se constituent ; Qui c’est qui ronfle ? Qui c’est qu’a des boules Quiès ? ?

Une sortie pédestre nocturne s’improvise. Personne ne disait rien mais tout le monde avait repéré le troquet juste avant le petit pont, mais à 21h00 tans pis pour la pinte... Ché fermé !

Mais quelques-unes et uns avaient prévu et on retourne boire un coup au centre de loisirs…..

Maintenant, l’heure grave et fatidique de la mise en sac (de couchage) est arrivée. Et je me rappelle des paroles de Tata Clicline «  Méfie toi d’un ronfleur qui s’ignore » Et bien elle avait pas tort Tata Clicline… Et concerto pour trombones et j’en passe. Rron..RRR.Pfouu….RRrrr…..

7 heures plus tard, toilette du matin, petit déjeuner sur le pouce et c’est réparti, un petit brouillard nous présage une belle journée ensoleillée. Et la bonne humeur est toujours là.

Ca rigole, ça discute, ça fait des photos, ça se prépare, ça s’échauffe, c’est parti.

Une foule impressionnante est au départ, des milliers de coureurs venus affronter les Terrils.

Après une courte mise en jambe, à la sortie d’une courbe, il est là devant vous, c’est le premier, et il faut le monter, et vos mains rejoignent vite vos pieds, car c‘est à quatre pattes que cela se termine. Arrivé au sommet un bref regard sur ce qui est maintenant derrière vous, et c’est reparti, au pas tout d’abord, puis on se remet à courir progressivement. C’est la descente, un autre effort et attention au chevilles… un terril c’est de la caillasse avec un espèce de sable charbonneux, le tout pas toujours stable.

LES TERRILS 2009 0014[1]

Après une partie de parcours en forêt sur deux kilomètres, on arrive au deuxième terril, un autre genre celui-là, moins abrupt mais bien plus long et à nouveau la descente et ses difficultés. S’ensuit une partie de parcours dans un cadre forestier magnifique, ou on retrouve les sensations habituelles de course sur plusieurs kilomètres  avant le dernier terril qui casse bien les jambes mais qui présage une ligne d’arrivée toute proche. En résumé une course bien sympathique et une organisation bien rodée.

Après une bonne douche, Le couscous, un plat typiquement nordiste du continent africain nous attend. L’heure de la détente a sonné et le soleil nous inviterait presque à une petite sieste sans concerto cette fois.

C’est ce que certains feront sur le trajet du retour, sauf notre infatigable Jean-Claude ! !"

 

commentaires

Présentation

  • : Running Club Stéphanais 76
  • : Association loi 1901 . Club de course à pieds ouvert aux adultes hommes et femmes . Entrainements hebdomadaires en forêt du Madrillet . Courses sur routes . Club engagé dans le "Challenge Inter Cross de la Seine" . Groupe pratiquant la marche "rapide".
  • Contact

Rechercher Un Article

Photos forêt du Rouvray