Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 15:13

Retour épisode précédent ".Jéronimo et sa tribu "

 

3. Les voies du seigneur sont pleines d’imprévu.

 

L’équipe constituée, il s’agit alors de prévoir l’ordre de passage le plus efficace.

Chacun possédant une opinion excepté Sancho Patou qui répondit bof quand on lui demanda son avis, la discussion fut serrée.

Aucun argument ne prit le pas sur l’autre et en désespoir de cause, on décida qu’on établirait l’ordre de départ en fonction de la taille. On se disposa donc les uns à côté des autres comme les frères Dalton.

Ce serait donc Jo, Johan de Giordanello qui ouvrirait la route de façon à créer un écart qu’on espérait déjà décisif; Sofia aurait pour mission de préserver une partie de cette avance; l’étalon présidentiel serait chargé de renforcer la position de manière à ce que Sancho Patou alias Averell, le plus grand, clôturât l’exercice en toute sécurité.

Les événements ne se déroulèrent pas de cette manière …

En ce qui concerne Jo, rien à dire, en un ave et trois Bip Bip, il fila la la,

passa en tête le crucifix (qui servait de témoin dans le relais du Saint Père) à Sofia Ya ya.

C’est lors de ce deuxième parcours que les choses se gâtèrent.

Notre participante fut rejointe par un relayeur de l’équipe des vieux loups solitaires. Ils se mirent à bavarder en courant et sympathisèrent au point de partager une galette et un petit pot de beurre au ravitaillement ! Certes elle avait à faire à un joli loup blanc des Carpates mais tout de même, le retard qui s’ensuivit provoqua la colère de Jo qui piétina de rage son bonnet sur l’aire de passage des témoins.

Dieu merci, Jeronimo rattrapa le coup. Fraîchement transfusé de sérum de pur sang de cheval il se mit à hennir et galopa tant et si bien qu’il passa le relais en tête à Sancho en criant :

- le cheval vit en moi wa wa !

HELAS, trois fois hélas lasse lasse !

Sancho pensa.

Et quand Sancho pense en courant, il se penche sur son passé. La vue d’un moulin qui se trouvait sur le chemin en fut la cause. Il se souvint du relais des Moulins courut avec son président, course où il eut à lutter contre le vent répercuté par les ailes en sens inverse de sa progression. Cette adversité provoqua leur perte et une blessure d’amour propre non encore refermée. Craignant un nouvel échec, il entreprit de bloquer les ailes du géant. Lutte désespérée et chronophage fage fage.

Sur la ligne d’arrivée, Jo mangeait son bonnet.

Pour se soutenir moralement, Sofia et Jeronimo chantaient en implorant :

San cho, San cho, San an cho reviens,

Sancho reviens parmi les tiens

Laisse le moulin qui guide ton chemin

Toi qui le connais si bien.

Rien n’y fit.

Quand Sancho reprit ses esprits, il était trop tard tar tar.

Il rentra la queue basse et se fit rosser par Jo sans comprendre ce qui lui arrivait.

J’ai pourtant réussi à bloquer les ailes du moulin se plaignit-il.

Sofia prit un billet pour les Carpates pates pates.

Jeronimo fit une jaunisse. La défaite ou une réaction au sang de cheval, on ne le sut jamais mé mé.

La course fut gagnée par Le Racing Club des Tortues Païennes, un comble !

 

                                               

A suivre dernier épisode : "Dernier Relais"

Publié par Jean François JOLY - dans Contes à dormir coureur

Présentation

  • : Running Club Stéphanais 76
  • : Association loi 1901 . Club de course à pieds ouvert aux adultes hommes et femmes . Entrainements hebdomadaires en forêt du Madrillet . Courses sur routes . Club engagé dans le "Challenge Inter Cross de la Seine" . Groupe pratiquant la marche "rapide".
  • Contact

Rechercher Un Article

Photos forêt du Rouvray